Le guide de votre bien-être à domicile

Yoga

Actualités

Etirements : 4 postures en Yoga pour les débutants

Afin d'éviter les claquages, faites ces exercices après votre sport matinal par exemple, lorsque le corps est bien réchauffé.
Les postures favorisant l'étirement sont:
-Chat qui s'étire: commencer à 4 pattes au sol puis sur une inspiration, mettre un bras vers l'avant, la jambe opposée derrière, se replier sur une expiration; puis changer de côté au bout de 6 fois par exemple. A la fin, vous pouvez faire la posture de L'enfant (posture de repos): quittez alors la respiration Ujjayi et adoptez une respiration habituelle.
-Uttanasana: position d'étirement vers l'avant, agissant sur les cuisses et les mollets. Expire en repli, inspirer position debout. Pour ceux qui ne sont pas très souples, il y a des adaptations possibles (mieux vaut privilégier des variantes confortables que de risquer de se faire du mal!)
Adaptation 1: on peut plier les genoux lorsqu'on est en position de repli.
Adaptation 2: garder les jambes tendues mais poser les mains sur un bloc si on ne peut pas atteindre le sol.
-Virabhadrasana: jambes écartées, un pied tourné vers l'avant, bras levés de part et d'autre. Cette posture étire les épaules, les hanches et la colonne. Renforce également la détermination mentale.
-Utthita Parsvakonasana: Plier le genou avant, poser le coude du même côté sur ce genou. L'autre coté est totalement étiré: bras + jambe. Cette posture peut agir favorablement sur la sciatique et renforcer les articulations de la jambe.

Sculpter son mental grâce au Yoga

Croire que la pratique du yoga rendrait le caractère plus «mou» est une erreur. En réalité, si cette discipline amène souplesse physique et mentale, c’est toujours en invitant aussi à «tenir ferme sur son socle». «La régularité des séances, la persévérance vous mettent en contact avec votre axe, mais aussi vos appuis, explique Pascale Leroy, auteur du manuel d’initiation Yoga en 21 jours (Leduc.s Éditions). La couleur de votre humeur, ce qui est, là où vous en êtes à ce moment-là, c’est cela le point de départ à partir duquel une évolution devient possible.»


Ni totalement relâché ni trop tendu, l’élève apprend peu à peu dans la vie à «chercher le point de confort», affirment les habitués du yoga. Alors cette sensation d’assise confortable en l’instant peut aussi se diffuser dans l’existence. «Dans la pratique, comme dans la vie, il y a des hauts et des bas», rappelle Philippe Filliot, professeur de yoga à Reims et auteur du Yoga comme art de soi(Éditions Actes Sud). «En revanche, quelle qu’elle soit, la pratique élève, même quand on tombe. Qu’il vente ou qu’il pleuve, le fond du ciel reste là (…), les hauts et les bas n’ont dès lors plus aucune importance. Le yoga nous donne une boussole intérieure qui permet de ne pas se laisser emporter par eux et de les relativiser, les atténuer, les dépasser sans pour autant les nier, et donc de les traverser.» La confiance en soi, elle aussi, s’en trouve donc particulièrement grandie.

L’Alien Yoga : une pratique à la mode qui s’avère dangereux

On adore passer des heures à faire du yoga histoire de se relaxer et évacuer tout le stress de la journée. Nouvelle pratique à la mode, le yoga a envahi les salles de sport et les adeptes se comptent par milliers. Mais depuis peu, une nouvelle pratique a fait son apparition. Elle porte le nom de Nauli, mais est surnommée « Alien Yoya » à cause de la forme qu’elle prend.

Le but ?
Contracter son estomac  d’une drôle de manière, ce qui donne une forme particulièrement effrayante. Il faut faire appel à un professionnel Le mouvement engendré par cet "Alien Yoga" est supposé aider à masser les organes internes, à renforcer le noyau et à faciliter la digestion. Pour y arriver, il suffit d’expirer en poussant sur son estomac d’après le Yoga Journal, tout en retenant son souffle, il faut ensuite tirer les abdominaux vers le torse. Après ça, il faut isoler les abdominaux et les rouler d’un côté à l’autre. Cette pratique reste encore assez rare dans les salles de sport et il est tout de même recommandé de faire appel à un professionnel pour éviter les blessures.

Le Yoga adapté pour toutes les morphologies : Jessamyn Stanley l’a prouvé

Enseignante, lesbienne, noire et de grande taille, l’Américaine Jessamyn Stanley redéfinit les stéréotypes dans son domaine : le yoga. Sans le vouloir, elle a acquis ces dernières années une certaine renommée sur les réseaux sociaux via son compte Instagram, devenu viral. Elle publie ces jours-ci un ouvrage, Every Body Yoga qui prend position contre le culte de la performance et une tendance au formatage normatif qui considère le yoga comme du fitness, réservé à des corps toniques et à des femmes apprêtées qui s’abreuvent d’eau de coco. Bref, un idéal impossible à atteindre et souvent très éloigné de la réalité.


A travers son parcours, Jessamyn Stanley précise que rien ne la destinait, a priori, à la pratique du yoga. La jeune femme a grandi dans une famille afro-américaine typique de la classe moyenne du sud des Etats-Unis. Scolarisée dans un milieu blanc et aisé, elle était souvent comparée par ses camarades, en raison de ses goûts, au gâteau Oréo : noire dehors et blanche dedans… Adolescente boulotte, elle se voit opposer un refus lorsqu’elle postule auprès de l’équipe des cheerleaders du lycée : «Je me sentais moche et rejetée», écrit-elle. Jessamyn Stanley explique qu’elle a ensuite commencé à manger, beaucoup et sans discernement, lorsque sa mère est tombée malade. La jeune fille suit son premier cours de bikram (un yoga à haute température) à l’âge de 16 ans et le vit comme «un enfer». Plus tard, elle aura souvent envie de pleurer quand elle ne parvient pas à faire certaines poses. «Je croyais vraiment que je n’étais pas digne d’un studio de yoga», écrit-elle.


Son livre décrit en détail les différents asanas ou postures à pratiquer selon sa morphologie. Et répond à des questions d’internautes, par exemple : «Que faire si je suis la personne la plus grosse en cours et que tout le monde me regarde ?» Si le studio que vous fréquentez n’est pas inclusif, explique-t-elle, pratiquez dans le lieu le plus «body positive» : chez vous. Les cours dispensés sur Internet comme sur le site Yogaglo constituent aussi une saine alternative au jugement d’autrui. L’essentiel, selon l’enseignante, étant de se concentrer sur «ce que je ressens» plutôt que «à quoi je ressemble ?». Le poids n’est pas une tare ni une maladie, tout comme le yoga n’est en rien un régime amaigrissant : «Si vous êtes grosse, faites de la place pour votre chair, elle a besoin que l’on s’y adapte !»

Le Voga : un mixe entre le yoga et le voguing

La folie du yoga ne cesse de surprendre les adeptes de ce sport. La nouvelle discipline à la mode est le Voga. C’est la combinaison de deux techniques le yoga et la voguing, une danse rythmique des années 80 et popularisée par Madonna et les exercices respiratoires de la discipline traditionnelle indienne vieille de 5000 ans.

Le Voga n’a fait son apparition que cette année mais connait déjà un engouement considérable. Discipline créée par l’anglaise Juliet Murrell, le Voga combine les techniques respiratoires du Yoga comme les pranayamas et les mouvements expressifs inspirés du Voguing. Rappelons que le voguing est lancée par Madonna dans son clip légendaire ‘ Vogue’ tourné en 1990 et qui met en avant la communauté noire et gay de New-YorK. Le Voguing est caractérisé par des poses ironiques semblables à celles de mannequins dans les magazines de mode des années 1960 comme Vogue d’où l’appellation Voguing.

Le Voga se pratique avec plus de rythme et de cadence. Les postures comme les asanas sont plus développées car les pratiquants travaillent avec plus de souplesse, de flexibilité dans les mouvements et surtout selon le rythme et la chorégraphie. En effet, les exercices se font avec des chorégraphies dynamiques mais à la fois simples pour pousser les limites du corps en douceur. Le Voga est une discipline complète car il fait travailler l’équilibre, les abdominaux, les fessiers, la respiration et la synchronisation. Les muscles travaillent grâce aux postures longues et tenues. C’est une discipline très sportive car à la fin de la séance, on sent vraiment que l’on a travaillé et on est lessivé. Une bonne récupération est nécessaire pour éviter les courbatures du lendemain.

Le yoga-bière : une autre façon originale d’apprécier le yoga

Le yoga est sans doute l’exercice qui se décline le plus en combinaisons invraisemblables. Aux Etat-Unis, le yoga-bière est une pratique qui fait de plus en plus d’adeptes car ce sont des cours de yoga organisés dans une brasserie et qui finissent par des dégustations de bières. L’initiative vient de l’équipementier canadien Lululemon, spécialisé dans les accessoires de yoga et qui s’est associé à la brasserie de Vancouver Stanley Park Brewing pour commercialiser une nouvelle bière artisanale appelée Curiosity Lager avec des notes très fraiches.

La Curiosity Lager est une nouvelle marque de bière née du partenariat entre Lululemon et la brasserie Stanley Park Brewung de Vancouver. C’est surtout cette bière qu’on boit après une séance de yoga normale. Le yoga-bière est devenu un véritable phénomène que même les professeurs particuliers de yoga investissent dans des brasseries pour proposer leurs cours avec à la clé, une bière bien fraiche pour se rafraichir à la fin du cours. De ce fait, de plus en plus de brasseries optent pour ce nouveau plan marketing et même des stages sont organisés mensuellement. C’est une technique qui marche et qui attire de plus en plus la gente masculine.

Voyage en voiture : des exercices yoga pour supporter les longs trajets

Faire des kilomètres en voiture avec les bouchons sur l’autoroute et les enfants qui s’impatientent à l’arrière, c’est un vrai parcours du combattant et de réel défi pour les nerfs. Pour rester zen et profiter de chaque kilomètre parcouru, le célèbre professeur de Yoga Heberson Oliveira nous livre 4 postures à faire efficace pour les longs trajets :

-Cinq minutes de respiration abdominale
Laissez les genoux écartés en suivant la largeur du bassin et gardez le dos bien droit. Mettez vos mains sur les cuisses ou sur le ventre pour bien sentir le mouvement de respiration. Avec les yeux fermés inspirez par le nez en gonflant le ventre et puis expirez par la bouche en rentrant le ventre. Si vous inspirez pendant 3 secondes, bloquez la respiration deux fois plus longtemps soit 6 sec et expirez trois fois plus longtemps soit 9 sec. Cet exercice est à répéter pendant au moins 5mn.

-Soulager les chevilles
Pour oublier la fatigue, il faut toujours réactiver la circulation sanguine et rien de mieux que de tourner les chevilles 10 fois vers la droite et 10 fois vers la gauche. Ensuite il faut placer les paumes des mains sur les cuisses et serrer les poings aussi fort que possible puis écarter les doigts le plus loin possible. Ce sont des mouvements à faire une fois toutes les heures.

-Décontracter la nuque et les épaules
Vous avez la nuque engourdie et les épaules fatiguées après des positions pas possibles pour essayer de dormir. Tournez la tête plusieurs fois de chaque côté du corps en expirant profondément à chaque mouvement. Ensuite roulez les épaules en arrière et en avant. Ce sont des exercices à faire toutes les heures.

-Détendre la colonne vertébrale
Ayez l’habitude de tirer les bras vers le haut et en gardant le dos bien droit toutes les heures durant un long trajet en voiture. Respirez profondément pendant le mouvement et écartez vos genoux selon la largeur de votre bassin. Ensuite tournez la hanche de chaque côté comme si vous vouliez regarder en arrière en gardant le dos droit.

Yoga Nidra : tout savoir sur cette pratique

Le Yoga est un choix d’activité idéale pour bien profiter des vacances. Soleil, plage et bel environnement, de quoi se ressourcer au mieux ! Allongez-vous confortablement et faites la posture de Savasana pour se déposer complètement au sol. Avec une respiration calme et fluide laissez-votre imagination et vos pensées vous emporter dans les nuages et oubliez toutes traces de la journée en profitant juste de ce moment total relax. Le Yoga Nidra vous enseigne cela. Des postures idéales pour arrêter le temps et laisser son corps dans un total bien être.

Le mot ‘nidra’ veut dire sommeil et le yoga nidra signifie le yoga du sommeil c’est-à-dire un voyage intérieur relaxant. Cette forme de yoga relaxante permet d’éliminer le stress et l’anxiété en se plongeant dans un état similaire au sommeil. Elle permet d’harmoniser le corps et l’esprit et de lâcher prise complètement. Pour arriver à cet état, le yoga nidra préconise 3 étapes : l’état de veille, l’état de sommeil profond et l’état de sommeil avec rêves.

Le yoga nidra tente de créer un quatrième état de conscience. La position est allongée et le corps complètement détendu avec les yeux endormis mais la conscience éveillée. Le Nidra repose sur le concept d’un état méditatif profond de la conscience pour satisfaire les besoins physiologiques, neurologiques et subconscients. Une séance d’yoga nidra comprend des techniques comme la visualisation guidée et l’analyse du corps durant une relaxation profonde. Ce qui diffère le nidra avec le savasana (la méthode de relaxation à la fin d’une séance de yoga) c’est qu’il est plus long et ralentit le rythme cardiaque et les ondes du cerveau. Le Yoga nidra permet un nettoyage intérieur et de se plonger dans une mémoire personnelle et collective.

Le Sup-Yoga : la nouvelle discipline à la mode pour l’été

Le Sup-Yoga, c’est quoi ? Et bien c’est des exercices de yoga associés à celle du stand-up paddle avec comme pour objectif de garder l’équilibre. L’idée est née des surfeurs qui voulaient pratiquer du yoga sur leur planche mais c’est plus le stand-up paddle qui a lancé la tendance. En effet les planches en paddle sont plus adaptées pour pratiquer le yoga et peu importe le plan d’eau car il flotte très bien et reste très stable. Le Sup-yoga est un challenge supplémentaire pour les amateurs de sport car les postures demandent plus de concentration et des dépenses d’énergie sur la planche.

Le sup-yoga est beaucoup plus exigeante car il demande vraiment beaucoup d’équilibre pour ne pas tomber dans l’eau. Même si on évite les vagues durant la pratique, il y a toujours les courants, le vent et les remous qui déstabilisent. L’avantage de la pratique du sup-yoga c’est le rapprochement avec le milieu aquatique et le fun qu’il procure. Toujours se remettre en question pour éviter les chutes, se relever et chercher de nouveau son équilibre, des disciplines à appliquer dans la vraie vie. Le sup-yoga contribue au travail des muscles et tonifie le corps. Tous les sens sont interpellés et l’esprit sera en totale connexion avec la nature, l’air pur et le moment présent.

Tendance : une ligne parfaite avec les différentes versions de yoga

Pour répondre aux attentes de gymnastiques douces, le yoga est désormais disponible en de multiples versions utiles pour remodeler la silhouette. Dans les clubs de gym, chacun peut choisir de l’Aqua Yoga, du Boby-Yog, du Yogalates ou du Fly Yoga pour se maintenir en forme, regagner en souplesse, se muscler et éliminer les poids superflus.

Yoga, une vieille discipline

Depuis toujours, le yoga a permis de tonifier, fortifier et assouplir le corps. Mais pour se muscler et perdre du poids, il nécessite parfois un régime minceur adapté et un programme d’entrainements physiques intensifs.

Un marché florissant

D’après les statistiques, le yoga compte 250 millions d’adeptes dans le monde avec 20 millions en Amérique et 3 millions en France. Cet engouement pour ce sport a permis aux grandes marques de vendre à succès des produits dérivés tels le « yogi thé », les tapis de sol et les baluchons. Autrefois considéré comme discipline utile qui sert « à libérer l’âme de sa condition existentielle, dans l’union à l’absolu, par un ensemble de pratiques psychiques et corporelles », le yoga tend à se banaliser et se diversifier.

Le Body-Yog

Créé par la Française Clotilde Swartley, le Body-Yog pratiqué sur fond musical dans le Club Med Gym d’Issy-les-Moulineaux (92) est composé de mouvements de yoga, de cardio danse libre, de méditation et de renforcement abdominal. D’après cette spécialiste, les versions dynamiques du yoga comme le Power ou le Bikram ont été créées dans les années 1970 aux Etats-Unis et de nouvelles formes hybrides et fantaisistes ne cessent de voir le jour depuis. Avec le Body-Yog, la silhouette est remodelée tout en se relaxant.
Outre le Body-Yog, d’autres versions anglo-saxones commencent à investir les clubs de gym français : le Yogalates qui allie yoga et Pilates, l’Aqua Yoga pratiqué dans l’eau et le Fly Yoga inspiré des figures de cirque et du Pilates.

Du yoga et du surf, un nouveau mode de vie

Utilisé en complément des bénéfices du surf, le yoga permet d’améliorer la santé physique, psychique et spirituelle, avoir du tonus musculaire, renforcer la capacité d’endurance, diminuer le stress, apporter un sommeil de qualité, lutter contre la fatigue et améliorer la qualité de vie. Sur le plan sanitaire, le yoga est efficace contre la tension artérielle, les troubles cardiaques et les difficultés respiratoires.

Une préparation adaptée

Avant d’affronter les vagues, les surfeurs sont invités à tonifier, assouplir et relaxer leur corps avec les postures (asanas) de yoga. Après ces exercices, le corps est plus réactif, mobile et flexible pour diminuer les risques de blessures. Après l’effort, il existe des postures efficaces pour étirer les zones musculaires (cervical, dorsal, scapulaire et lombaire).

Les preuves par les professionnels du yoga et du surf

Parmi les initiatrices du yoga du surf, Shiva Rea confirme que ces deux techniques aident à sentir l’énergie de la vie qui nous traverse tous. Avec le yoga, le rythme et l’ondulation s’accordent à la respiration tandis que le surf permet d’exploiter la sensation apportée par les vagues. L’association des deux méthodes permet de bouger en équilibre. De son côté, Rochelle Ballard, ex-surfeuse professionnelle ajoute qu’il existe différentes façons de bénéficier des avantages du yoga avec le surf : un travail de prise de conscience de la respiration et de stimulation avant l’épreuve et des postures plus lentes pour récupérer après le surf. Pour le surfeur professionnel Timmy Reyes, la posture de yoga imite à la perfection une situation difficile sur la vague et aide à anticiper les difficultés d’une compétition.

Le yoga Bikram pour bien vivre la quarantaine

Créée par Bikram Choudhury, gourou célèbre originaire de Los Angeles, le « yoga Bikram » qui se pratique dans une salle chauffée à 40°C commence à attirer les Français. Parmi les adeptes de cette pratique, Felixe a 60 ans mais ce sport réalisé deux fois par jours lui permet de retrouver ses 40 ans.

Pour ces « yogis » des temps modernes, les séances de 90 minutes se déroulent avec maillot de bain pour les garçons et short-brassière pour les filles. Dans cette salle à 40 degré de chaleur et 40% d’humidité, les 26 postures « asanas » s’enchaînent et se concluent par deux exercices de respiration profonde.

Des sensations extrêmes

Dans une tranche d’âge située entre 17 et 75 ans, les participants professionnels ou amateurs font face au grand miroir pour effectuer les postures en demi-lune, cobra ou lapin. Avec la chaleur, les étirements sont plus difficiles et les participants ont parfois des sensations extrêmes : Alain Cadet a vraiment cru mourir à ses débuts en 2004. Actuellement professeur de Yoga Bikram, il atteste que le concept doit sa réussite à l’application de la même méthode instaurée par son concepteur.

De son côté, Florence Delmas, professeur de yoga swasthya, le plus ancien des 108 sortes de yogas pratiqués dans le monde, a d’abord redouté l’aspect marketing et occidental du yoga Bikram. Mais après une formation sur la pratique, elle en a enfin compris les effets bénéfiques : « la magie du Bikram se situe dans les améliorations obtenues grâce à un même enchaînement de postures ». Et pour Marie-Hélène Bralerait, professeur de yoga d’adaptation ou viniyoga, le yoga chaud agit sur la conscience du corps et le souffle pour mieux éliminer les toxines.

Enfin, il est utile de rappeler que tout le monde n’est pas capable de surmonter ces conditions extrêmes du yoga Bikram et sa pratique nécessite un contrôle médical censé prévenir les risques d’hyperthermie et d’accidents cardiaques.

Club du rire de Hesbaye : le yoga du rire au programme

La bonne humeur augmente l’espérance de vie, la science l’affirme. Le rire apporte des bienfaits pour la santé c’est pour cette raison que nous devons apprendre à rire même quand les problèmes se posent. En effet, plus de 80% du rire quotidien sont provoqués par les situations de la vie quotidienne et non pas par les blagues ou les scènes comiques. Le Club de rire de Hesbaye apprend à déclencher le rire physiquement tout en développant le sens de l’humour. Michaël Roulant et Françoise Singer, fondateurs du club initient les membres à l’yoga du rire pour apporter plus d’optimisme et de la joie à leur existence.

La santé passe par les muscles zygomatiques

Le rire est contagieux, est ce que vous le savez ? Plus on est de fous, plus on rit. Rien qu’en se regardant, on peut générer un fou rire. On rit 30 fois plus quand on est groupe car la cohésion sociale rapproche les gens. Le rire utilise les muscles du diaphragme avec une respiration saccadée. Ce geste masse l’estomac et les intestins en douceur. Il apporte plus d’oxygène au sang et fortifie le c½ur. Lorsqu’on rit, on active aussi la sécrétion des endorphines, des antidouleurs naturels.

Le yoga du rire est une méthode inventée par le médecin Indien Madan Kataria et sa femme Madhuri Kataria, professeur de yoga. Il est basé sur la thèse « l’action entraîne l’émotion ». Pour Michaël Roulant animateur du club de rire à Berloz, Abolens et Waremme, les séances se déroulent tout en gardant le contact visuel avec les autres participants. Les exercices du rire s’accompagnent par des exercices de respiration basée sur l’yoga. Pas besoin de blague ou de sketches pour provoquer le rire ; le but c’est d’apprendre au membre de rire dans n’importe quelle situation.

Le yoga naturiste : concept dédié aux hommes

A Paris, un tout autre genre de séance de yoga a vu le jour. Il s’agit du yoga naturiste qui est seulement destiné pour les hommes. Mis en place par un professeur de yoga grec, le cours se déroule entièrement nu pour permettre plus de liberté et de légèreté. Il n’y a pas de changement dans les techniques appliquées en yoga à part le fait que les participants ne devront rien porter sur eux durant la séance.

Une technique de yoga qui favorise l’acceptation du corps pour plus de liberté
Nicolas Tsampathonis, un professeur de yoga d’origine grec est le premier a apporté ce concept à Paris. Selon loi, la pratique de le yoga nu est un moyen pour accepter son corps et pour pouvoir s’imposer facilement dans la société. Entre autres, pour ne plus se sentir limité et enfermé. A Paris, à l’école de danse Salsabor, les pratiquants entament les premières postures classiques du yoga avant d’enchainer les techniques plus acrobatiques nécessitant deux ou trois personnes et pour terminer avec la relaxation.

Le concept est assez récent au point que Nicolas Tsampathonis a réalisé un livre qui contient 100 photos de postures de yoga naturiste avec la collaboration du photographe Daniel Nassoy. L’ouvrage s’intitule ‘La Mélodie du silence’ et il mentionne la technique et les méthodes du yoga appliqué. Toutefois, des questions se posent si cette pratique n’est pas destinée pour les homosexuels mais le professeur a assuré que le yoga nu s’adresse à tous les hommes qui assume leur corps devant d’autres hommes peu importe leurs penchants sexuels.

Relaxation : le Fly Yoga pour plus de sensations

Pour les amateurs de relaxation, les spécialistes en disciplines expérimentales ne cessent de rechercher de nouvelles méthodes plus efficaces. Parmi ces dernières, le Fly Yoga mise sur les effets de l’apesanteur et du grand air. Dans le Xe, rue Paradis, les adeptes de la zen attitude s’exercent dans une immense salle de danse décorée par plusieurs hamacs suspendus au plafond et des tapis alignés juste en dessous.

Cette nouvelle méthode a été créée par Florie Ravinet, une animatrice sportive adepte de yoga et de cirque. Elle enseigne le Fly Yoga depuis quatre ans et ses élèves s’adaptent vite aux divers enchaînements de la discipline qui ont parfois tendance à imiter le vol. Pour ceux qui veulent essayer la technique, il faudra compter une heure de cours le matin et quinze minutes complémentaires le soir. En matinée, la séance débute par trois minutes de méditation, viennent ensuite les positions issues de la salutation au Soleil qui raniment le corps et lui permettent de réaliser les mouvements à base de danse, de gymnastique et de yoga traditionnel de la phase dynamique. Cette dernière étape permet de hausser le rythme cardiaque.

Une expérience sensationnelle

Pour tous ceux qui ont déjà tenté l’expérience, le Fly Yoga permet d’augmenter la sensation de relaxation avec les bercements du hamac. En tant qu’activité sportive, la discipline permet de renforcer les muscles car elle contient des enchaînements complexes qui ne se basent pas sur l’équilibre apportée par le hamac. Pour les adeptes d’apesanteur, le Fly Yoga permet de tester des postures aériennes et légères qui ne requièrent pas forcément une souplesse et la séance de relaxation à la fin du cours aide beaucoup dans la recherche de la zen attitude.

Un nouveau studio de yoga à l’aéroport de San Francisco, aux États-Unis !

Les voyageurs anxieux pourront désormais se détendre et se relaxer dans le tout nouveau studio de yoga de l’aéroport international de San Francisco, s’ils sont de passage dans cette ville des États-Unis.

Le studio de yoga a ouvert ses portes au début du mois de février 2012, dans une ambiance silencieuse et modérément éclairée. Une grande première, c’est le premier aéroport au monde à se doter d’une salle de yoga dans son enceinte, elle est accessible à tous les voyageurs munis d’un billet d’avion. Le silence est le maître mot de la nouvelle salle, ni professeur de yoga, ni DVD, ni appareils électroniques ne sont fournis dans le studio yoga.

Cette initiative fait partie d’une série d’améliorations apportées par l’aéroport de San Francisco : une meilleure qualité de nourriture, des magasins en plus grand nombre, des salles de massage, des instituts de beauté, voire même des hôtels pour animaux.

A noter que l’idée de mettre en place un studio de yoga a été lancée par un passager, selon John Martin, directeur de l’aéroport, et lui-même pratiquant de yoga. Un aménagement qui a coûté entre 15.000 et 20.000 dollars à l’aéroport. La direction a créé elle-même le logo de la salle de yoga, ainsi que le guide des pictogrammes mis à jour pour intégrer l’activité et informer les passagers.

Cette idée pourrait se répandre dans les aéroports d’autres villes américaines.

Fly Yoga, le yoga tendance pour l’année 2012 !

Une nouvelle branche du yoga prend de l’ampleur dans les salles de gym françaises : le Fly Yoga, un nouveau sport qui conjugue yoga et art du cirque, et qui s’annonce comme LA nouvelle tendance de l’année 2012 pour les adeptes de fitness.

Comment ça se passe ? le Fly Yoga introduit un hamac dans sa discipline et permet aux pratiquants de prendre de la hauteur, comme dans un cirque. Cette nouvelle discipline sera disponible dans tous les salles Club Med Gym à partir du 16 janvier 2012 !

Initié par Florie Ravinet, une passionnée de cirque, le Fly Yoga combine yoga, art du cirque mais aussi la méthode Pilates. Les postures et mouvements du yoga sont les mêmes, mais ils sont effectués en étant suspendu(e) à quelques centimètres du sol, dans un hamac.

Adapté aux débutants comme aux pratiquants confirmés, le Fly Yoga permet d’aborder le yoga sous une forme innovante, moins traditionnelle, plus ludique.

Quant aux bienfaits de cette nouvelle discipline : souplesse, renforcement musculaire et amélioration de la posture du dos sont les atouts du Fly Yoga, qui aide, par ailleurs, à retrouver calme et sérénité pendant les séances. En clair, brûler des calories tout en se détendant et en éliminant les maux de dos, le Fly Yoga est tout désigné pour être LE sport de l’année 2012.

Pour en savoir plus, rendez-vous dans les Waou Club Med Gym de Paris dès mi-janvier.

(correctif, merci à Florie Ravinet ;) : Le Fly Yoga n'est pas une exclusivité Club Med Gym. Des cours sont dispensées dans d'autres salles tout au long de l'année, consultez le site www.fly-yoga.fr pour plus d'informations.